Le DRAP's 2013 : en novembre à SAINT-GILLES et aussi d'autres surprises !

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

QUI SOMMES-NOUS ?

Merci pour votre visite

 

VOS DERNIERS COMMENTAIRES

Images Aléatoires

  • DSCF2273
  • DSCF3417
  • DSCF5147
  • DSCF4208
  • DSCF3974
  • DSCF8847

NOS AUTRES ARTICLES

Où SOMMES-NOUS ?

CAFA asbl

Rue du Fort, 25

1060 BRUXELLES (SAINT-GILLES)

Fortstraat, 25

1060 BRUSSEL (SINT-GILLIS)

Tél. : 02 / 600.57.30

Fax.: 02 / 600 57 40

POUR NOUS CONTACTER

 

Réservations :

expoaction@cpasstgilles.irisnet.be

 

Adresse du blog :

cafa.expoaction@gmail.com 

 

 

LES ACTEURS DU MAGIC LAND

Lundi 10 octobre 2011 1 10 /10 /Oct /2011 18:44

 

 

Que dire alors de Monsieur l'huissier de Justice Jean KESSE ?

Sinon que l'acteur Stephane STUBBÉ du MAGIC LAND THEATRE avait endossé son propre costume d'officier ministériel avec le même bonheur - façon de parler - que celui avec lequel David NOTEBAERT s'était métamorphosé dans la peau de Maître Yvon VAN BETALEN.

DSCF1923.JPG

Tout est relatif, en termes de "bonheur", car ce n'était manifestement pas la fonction première de l'intéressé, que de le distribuer généreusement dans les chaumières qu'il visitait à l'improviste, ni auprès des nouveaux surendettés qui avaient le malchance de croiser son chemin.

DSCF1929.JPG

A bien des égards, le brave facteur/agent de quartier EMILE interprété par Alain PERPETE - voir les articles précédents - devait se donner beaucoup de mal pour tenter d'atténuer le traumatisme de telles indésirables rencontres .  

DSCF2008.JPG

Car tout en élégance et en finesse, notre huissier de Justice Jean KESSE cachait bien son jeu, fait de remarques caustiques qui n'avaient en réalité par grand chose à envier à celles proférées par son confrère et associé Yvon VAN BETALEN, qu'il remplaçait d'ailleurs avec une diligence et une rigueur exemplaires, distribuant citations à comparaître par ci et procédant dans la foulée à une petite saisie-exécution mobilière par là.

DSCF1944.JPG

En cadence et en souplesse !

Costume strict, coupe de cheveux rigoureuse et petites lunettes d'écaille : l'huissier de Justice Jean KESSE est un professionnel jusqu'au bout des ongles...

DSCF2010.JPG

(à suivre)

Texte et photos Dominique VANESPEN 

 

Par CAFA asbl - Publié dans : LES ACTEURS DU MAGIC LAND
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 9 octobre 2011 7 09 /10 /Oct /2011 00:28
 
 
Un artiste aux multiples facettes...
Sans doute est-ce pour cela que son interprétation d'un huissier de Justice allait se révéler beaucoup moins incisive que d'autres, qui semblaient se complaire dans ce rôle au demeurant - par nature - fort peu sympathique.
DSCF1855.JPG
Car Alain PERPETE pouvait difficilement être catalogué, tant est longue la liste de ses activités, depuis ses contributions à de nombreuses émissions télévisées à succès et ses participations à la saga du MAGIC LAND THEATRE, jusqu'à des interventions de toutes natures qui font de son parcours un des plus éclectiques qui soit.
Créateur et animateur de la marionnette Chandel, comédien dans l'émission Lollipop animée par Philippe GELUCK et MALVIRA (Patrick CHABOUD), mais aussi tour à tour sculpteur, plasticien, peintre, scénariste, il est également apparu dans de nombreux spots publicitaires et au cinéma, prêtant sa voix à divers personnages de dessins animés, et dans des films d'animation dont le tout récent "La minute du Chat".
Ainsi figurait-il voici quelques années dans un film - français - destiné à la lutte contre le tabagisme passif, une campagne dont le support avait été réalisé en Belgique par l'INPES, l'Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé.
Sans oublier Bla-Bla, mythique pour tous les (anciens) lardons !
Dès lors, dans notre expo-action "Dernier rappel avant poursuites !", quoi de plus naturel finalement, que de l'avoir vu endosser le costume du facteur et agent de quartier EMILE, en remplacement momentané de Daniel CAP ?
DSCF2505.JPG
Aimable et prévenant, un tel personnage imaginaire ne pouvait que parfaitement convenir à cet artiste qui peut se targuer de posséder un véritable capital de sympathie auprès du grand public.
DSCF2441.JPG
Même dans les moments les plus difficiles pour les visiteurs du DRAP's, décontenancés qu'ils étaient souvent par la mauvaise tournure que prenait brutalement leur vie suite à leurs ennuis financiers, notre brave facteur EMILE y allait aussi de sa petite touche personnelle, lorsqu'il s'agissait de les réconforter.
(à suivre)
 
Texte, photos et vidéo Dominique VANESPEN
 
Par CAFA asbl - Publié dans : LES ACTEURS DU MAGIC LAND
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 8 octobre 2011 6 08 /10 /Oct /2011 18:42

 

 

Vous le connaissez sans le connaître...

DSCF2407.JPG

Lorsque le MAGIC LAND THEATRE s'engagea à assumer cette composante majeure qu'est l'interprétation dans le cadre de notre projet de prévention sur le surendettement, cela impliquait concrètement que les rôles essentiels que sont les banquier, vendeur, secrétaire médicale, huissier de Justice, magistrat et autre facteur ou agent de quartier, soient assurés par des acteurs professionnels.

Nulle intention en effet de la part des membres de notre équipe de médiateurs de dettes de s'improviser dans ce domaine, sous réserve de ce que des impératifs d'efficacité allaient finalement en amener certains volontaires plus ou moins consentants à endosser pendant quelques heures le personnage du juge ou celui des assistants au "Shopping Paridise" !

Toutefois, les acteurs auxquels nous allions confier la crédibilité des parcours en matérialisant les différents interlocuteurs qu'allaient rencontrer les visiteurs de l'expo-action, s'étaient de temps à autre trouvés dans l'incapacité temporaire de jouer, appelés qu'ils étaient vers d'autres activités.

Certains jours de l'édition qui avait eu lieu au mois de mai dernier, nos sympathiques facteurs VICTOR et EMILE, de même que le moins amène huissier de Justice Yvon VAN BETALEN, allaient nous apparaître sous des traits différents, voire fortement changer de personnalité en fonction des nouveaux acteurs qui allaient provisoirement les interpréter.

Ainsi était apparu Alain PERPETE, dans le rôle de l'huissier de Justice précité, puis dans celui du facteur EMILE.

Qu'il ait été tout d'abord amené à interpréter un fonctionnaire, cet officier public chargé de délivrer les citations ou de procéder aux saisies mobilières et toutes exécutions forcées, ce n'était nullement anachronique.

DSCF1751.JPG

Quelques-uns se souviendront sans doute qu'il avait incarné un fameux "Maître RUBAN", dans une émission télévisée nommée "L'esprit de famille", qu'il coscénarisait avec un certain Philippe GELUCK.

Mais Alain PERPETE, c'était beaucoup plus que cela...

DSCF1755.JPG

(à suivre)

Texte et photos Dominique VANESPEN

Par CAFA asbl - Publié dans : LES ACTEURS DU MAGIC LAND
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 30 mai 2011 1 30 /05 /Mai /2011 05:15
 
 
C'est ce qui s'appelle "tomber de Charybde en Scylla"...
Lorsque le personnage de l'huissier de Justice n'était pas interprété par David NOTEBAERT, le MAGIC LAND THEÂTRE n'était pas en reste pour être à même de fournir un acteur qui, quoique différent dans l'ensemble, assurait le rôle avec une conviction toute aussi inébranlable.
Ainsi allait apparaître Maître Jean KESSE, le confrère incarné par Stéphane STUBBÉ.
Toutefois, il allait être finalement fort malaisé de dire lesquels parmi les visiteurs du DRAP's y gagnaient au change, tant la virulence verbale d'Yvon VAN BETALEN allait être remplacée par la méthode plutôt caustique du second.
Voici donc une autre interprétation très libre - et combien déjantée - d'un officier ministériel qui semblait ne plus avoir relu son Code Judiciaire depuis fort longtemps.
Surtout lorsqu'il s'agissait de faire la part des choses entre les biens saisissables et ceux qui ne le sont pas. 
Qu'il s'agisse de biens "personnels, impersonnels et tripersonnels"...
 
 
Texte et vidéo Dominique VANESPEN
Par CAFA asbl - Publié dans : LES ACTEURS DU MAGIC LAND
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 23 mai 2011 1 23 /05 /Mai /2011 18:20

 

 

Une question d'atmosphère !

Dans un "parcours de vie" en pente descendante comme ceux qui sont représentés sous la forme de trois exemples concrets, une étape incontournable autant que dramatique à laquelle les visiteurs se devaient d'être confrontés pour parfaire leur expérience était celle du Tribunal.

Une procédure judiciaire allait aboutir à leur condamnation dans le cadre d'une des dettes dont ils étaient redevables : accumulation de loyers impayés pour l'un, anciennes factures d'hospitalisation du conjoint pour l'autre, arriérés de cotisations sociales pour le troisième.

Non seulement la décoration réalisée par l'équipe technique du Magic Land Théâtre était-elle à la hauteur - imposant fronton et larges colonnes en prime - mais l'ambiance générale du "palais de Justice" contribuait à créer un semblant de solennité, de nature à impressionner les intéressés.

DSCF1922.JPG

Certes, le parquet de la grande salle du CPAS de Saint-Gilles convenait-il parfaitement à cet usage plutôt inattendu, mais le mobilier choisi n'était pas en reste, fait de tables en bois et de quelques objets d'apparence surannée, sans compter l'un ou l'autre vieux tableau représentant un énigmatique personnage, voire un pupitre supportant un livre ancien qui avait visiblement connu des temps oubliés de tous. 

Pour incarner ce fameux "juge de Paix" - raccourci institutionnel pour ne pas trop compliquer les choses ! - l'acteur Bertrand DUBOIS aura sans nul doute choisi son meilleur costume.

DSCF1587.JPG

Mais l'absence d'une véritable robe pour le magistrat n'excluait pas que cette rencontre puisse être impressionnante pour les justiciables.

Proche du citoyen, tantôt paternaliste, tantôt réprobateur, le juge d'un jour prenait à cœur de tenter de concilier les parties, quand cela lui paraissait possible, avant de se résoudre à prononcer la condamnation, cohérence des parcours funestes de "Dernier rappel avant poursuites" oblige !
Ces instants, des moments d'une temporisation bienvenue après les rencontres chaotiques avec les huissiers de Justice, ne manquaient pas d'être empreints d'une atmosphère posée et quasi mystique, que n'auraient pas reniée certains peintres flamands de la Renaissance, dans une parfaite esthétique de la lumière.

Et du recours au contraste clair/obscur.

DSCF1447.JPG
Toutefois, cette apparente sérénité n'allait pas empêcher notre juge de déraper de temps à autre, tout surpris d'avoir découvert dans la vieille table qui avait été mise à sa disposition un instrument peu... compatible avec ses fonctions.

DSCF1901.JPG

Pièce à conviction oubliée, échappée d'une ancienne procédure d'Assises, ou simple ustensile de cuisine abandonné ? 

DSCF1902.JPG 

Toujours est-il que sa présence occasionnelle allait quelque peu modifier l'ambiance de certaines audiences !

DSCF1906.JPG
Même si l'on considère que le rôle premier d'un juge, dans tout litige, reste celui de trancher...

DSCF1908.JPG
Bertrand DUBOIS, du MAGIC LAND THEATRE

 

Texte et photos Dominique VANESPEN

 

 

Par CAFA asbl - Publié dans : LES ACTEURS DU MAGIC LAND
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés